open/close

Coronavirus (COVID-19) Q&R

Avec cette section de questions-réponses, nous souhaitons apporter des réponses à certaines des questions les plus urgentes et les plus courantes.
Veuillez noter que les informations fournies ici sont susceptibles d'être modifiées.

Quelle est l'approche globale de DSV par rapport à la situation COVID-19 ?

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour que les chaînes d'approvisionnement restent fluides. Dans l'ensemble, nous suivons les orientations fournies par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités nationales telles que les ministères des affaires étrangères et les autorités sanitaires nationales dans les pays où DSV opère. Nous obéissons à toutes les restrictions imposées.

Comment DSV peut-elle soutenir mon entreprise ?

Veuillez contacter votre responsable de compte DSV local habituel ou votre personne de contact pour discuter de vos besoins spécifiques. Nous ferons tout notre possible pour traiter les demandes spéciales dans la mesure du possible.

DSV accepte-t-elle des visiteurs/invités dans ses bureaux et ses installations ?

Dans certains endroits, à l'instar des conseils ou des restrictions du gouvernement, nous évitons tous les visiteurs inutiles et reportons les réunions ou les organisons plutôt par téléconférence ou vidéoconférence. Nous recommandons que les visiteurs signent des déclarations pour nous informer de l'endroit où ils ont été au cours des 14 derniers jours. Toute personne ayant été dans une zone à haut risque est priée de quitter immédiatement les lieux.

Les zones à haut risque sont définies par les autorités nationales telles que les ministères des affaires étrangères et les autorités sanitaires nationales des pays où DSV opère.

Comment DSV gère-t-elle les nouvelles réglementations et restrictions des autorités ?

Notre priorité est d'agir le plus rapidement possible. Il y a eu une augmentation du trafic à certains postes frontières en Europe, mais dans de nombreux cas, la circulation est désormais libre et des voies séparées ont été mises en place pour séparer le trafic de marchandises des véhicules privés afin de permettre la libre circulation du transport de marchandises.

DSV dispose-t-elle d'un programme de continuité des activités ?

Oui, nous en avons un. Le programme de continuité des activités de DSV fait partie de notre dispositif de gestion de crise. Notre comité exécutif de crise dirige toutes les activités clés pendant cette période critique afin de s'assurer que toute l'organisation est alignée et consciente des mesures à prendre afin de continuer à servir nos clients.

Que se passe-t-il dans les pays qui introduisent des mesures de verrouillage ?

DSV poursuivra ses activités tout en prenant les mesures nécessaires pour garantir la santé et la sécurité de ses employés et de ses partenaires commerciaux.

Dans certains pays, une partie ou la majorité du personnel de bureau travaille à domicile et les employés de bureau respectent les règles relatives au maintien de la distance sociale. Les terminaux et les entrepôts sont opérationnels et nous obéissons aux directives et aux restrictions dans tout pays/région donné(e).

Chez DSV, nous ferons tout notre possible pour maintenir les opérations aussi près de la normale que possible.

Quelles opérations sont affectées par la situation COVID-19 ?

En général, nous sommes opérationnels. Certaines opérations, mais pas toutes, sont affectées et à des niveaux différents. La situation évolue de jour en jour, et nous encourageons vivement les clients à prendre contact avec leur personne de contact habituelle à la DSV.

Qu'en est-il du fret aérien entre l'Europe et l'Amérique du Nord ?

Les vols de passagers étant fortement réduits, nous préparons une solution pour les vols de fret que nous devrions annoncer prochainement. Veuillez rester en contact avec votre interlocuteur habituel.

En Europe

Les transports vers et depuis l’Italie sont-ils impactés ?

L'épidémie actuelle du virus Covid-19 en Italie (régions de Lombardie, de Vénétie et du Piémont) entraîne des restrictions sur la circulation des marchandises - à destination et en provenance de l'Italie. Actuellement, DSV Road est toujours en mesure de compenser les restrictions de passage mais la situation sur place change quotidiennement.

DSV s'efforce de limiter au maximum les conséquences pour ses clients. Toutefois, comme il s'agit d'un cas de force majeure, nous n'avons malheureusement aucune influence sur les développements ultérieurs. DSV a pour cela mis en place un groupe de travail chargé de suivre en permanence la situation et de veiller à ce que toutes les mesures nécessaires soient prises pour éviter les interruptions d'activité.

En Italie, les collectes et les livraisons de marchandises ont-elles lieu ?

DSV Italie suit toutes les instructions du ministère italien de la santé, y compris la quarantaine pour les employés de DSV mais aussi pour les fournisseurs. Aucun envoi n'est collecté et/ou livré par nos équipes dans les lieux et les codes postaux de la zone infectée.
La zone infectée en Italie comprend 11 petites villes du code postal I-26 appelées Codogno (Lodi), Castiglione d'Adda (Lodi), Casalpusterlengo (Lodi), Fombio (Lodi), Maleo (Lodi), Somaglia (Lodi), Bertonico (Lodi), Terranova dei Passerini (Lodi), Castelgerundo (Lodi) et San Fiorano (Lodi) ainsi que Vo 'Euganeo (Padoue) dans le code postal I-35.

Les chauffeurs peuvent-ils circuler librement en Italie ?

Certains partenaires transporteurs ont décidé de fermer intégralement leur service de distribution dans les régions de Bergame et de Brescia sur les codes postaux I-24 et I-25. Ces deux régions étant les plus touchées par l’épidémie de COVID-19, le principe de précaution a été retenu pour les chauffeurs.

En Chine

Quand les opérations en Chine reprendront-elles leur cours normal ?

En chine, certaines villes précédemment fermées ou soumises à de sévères restrictions rouvrent réouvrent leurs portes. Dans les villes où des permis spéciaux sont nécessaires pour travailler dans les bureaux, il se peut que nous devions reprendre nos activités avec des équipes en home office.

Voici un aperçu de nos bureaux chinois et de leur fonctionnement actuel

On s'attend à ce que les mesures préventives prises par les gouvernements locaux continuent d’être effectives dans toute la Chine et impactent les transports publics permettant l'accès à nos bureaux locaux.

DSV en Chine est-il en mesure de fonctionner dans les circonstances actuelles ?

Oui, dans la mesure où les opérations peuvent être gérées conformément aux réglementations gouvernementales, nous continuons à servir nos clients comme d'habitude. Bien que la situation actuelle, dans laquelle de nombreux membres du personnel travaillent encore à domicile, présente quelques difficultés, notre équipe en Chine travaille dur pour atténuer autant que possible l'impact sur les entreprises et les clients.

Quelle est la situation actuelle dans les ports maritimes, les terminaux et les aéroports en Chine ?

En transport maritime, si le niveau d'activité de nombreux ports maritimes en Chine a été réduit de manière significative, la plupart des ports ont normalisé leurs opérations et les autorités douanières sont ouvertes. Un certain nombre de transporteurs ont annoncé des départs à vide et les entreprises de camionnage ont maintenu leurs activités, bien que certaines d'entre elles les aient considérablement réduites. La plupart des entrepôts du CFS sont ouverts, mais certains, dans les zones fortement touchées, restent fermés selon les instructions des gouvernements locaux. On s'attend à ce que les usines chinoises recommencent à fonctionner à pleine capacité et que les ports soient de plus en plus occupés dans les semaines à venir (les entrepôts de la Container Freight Station sont des installations sous douane).

En transport aérien, les aéroports continuent de fonctionner comme d'habitude ; les terminaux, les entrepôts et les douanes sont tous ouverts. À l'heure actuelle, les exportations aériennes et maritimes sont bien en dessous des niveaux d'activité normaux. En raison de l'impact du coronavirus, les annulations de vols, principalement sur les vols de passagers mais aussi sur certains cargos, se poursuivront jusqu'en mars.

Quelle est la situation actuelle en ce qui concerne la pénurie de camions ?

Si le transport routier reste une préoccupation majeure en raison de la pénurie de main-d'œuvre et des restrictions de voyage, plusieurs provinces comme le Zhejiang et le Jiangsu ainsi que Shanghai s'efforcent d'améliorer sensiblement la situation, par exemple en facilitant l'accès aux frontières grâce à l'enregistrement en ligne des chauffeurs. Cela devrait améliorer quelque peu la situation et nous permettra peut-être de mieux utiliser les autres modes de transport et les ports de Chine afin de soulager les points de pression attendus à Shanghai et dans d'autres grandes plaques tournantes du transport.

Consultez la présentation de nos bureaux chinois et de leur fonctionnement actuel

Quel est l'état actuel des quarantaines et autres mesures de sécurité dans les ports de destination?

Outre les exigences des autorités américaines et singapouriennes concernant les déclarations sanitaires et les contrôles de température des équipages des navires qui ont séjourné en Chine au cours des 14 derniers jours, nous sommes actuellement au courant de ce qui suit :

Philippines : les navires en provenance de Chine sont autorisés à accoster avec des restrictions sur le débarquement de l'équipage.

Vietnam : depuis le 4 février, tous les navires d'importation de Chine continentale à destination de Haiphong doivent être inspectés sur l'île de Hon Dau avant de faire escale dans le port de Haiphong.

Australie : Pour Sydney, les employés de l'Autorité portuaire de Nouvelle-Galles du Sud ne monteront pas à bord des navires où un coronavirus est trouvé/diagnostiqué, et les services de pilotage des navires seront retardés. Pour le port de Brisbane, tous les navires de commerce étrangers qui doivent arriver dans les ports du Queensland sont tenus de signaler si un membre d'équipage présente l'un des symptômes de la COVID-19 et s’il est allé en Chine après le 1er février. Ces membres d'équipage doivent rester isolés à bord du navire et ne doivent pas avoir d'interaction personnelle avec le personnel du secteur maritime basé en Australie. Tous les autres ports australiens permettent aux navires d'arriver comme prévu avec un équipage limité à rester à bord pendant l'accostage, entre autres mesures de précaution.

Quels changements sont attendus en matière de frais de stockage et de surestaries pour les cargaisons d'importation ?

Etant données les annulations d’escale, l’immobilisation des conteneurs aux ports et le manque de chauffeurs routiers, le transport maritime entre la Chine et l’Europe est paralysé. Lorsque les activités reprendront, la demande sera si importante que les tarifs des transporteurs maritimes seront exponentiels.

Les frais de stockage et de surestaries, quant à eux, suivront les tarifs normaux, sauf indication contraire.

Quelle est la situation des entrepôts d'importation de fret aérien de PVG à Shanghai ?

Au cours des deux dernières semaines, l'espace d'entreposage de PVG (aéroport international de Pudong) à Shanghai a été soumis à une forte pression. L'aéroport a continué à recevoir du fret alors que, conformément aux restrictions générales, de nombreux destinataires n'ont pas procédé au dédouanement et ont donc retardé l'enlèvement du fret dans les entrepôts sous douane.

Nous sommes conscients que certaines sociétés de transport ont dû temporairement cesser de recevoir des cargaisons d'importation. Dans nos entrepôts en Chine, en raison d'une expansion temporaire de notre capacité de stockage, la situation est actuellement sous contrôle.

Comment toutes les annulations de vols de passagers affectent-elles le marché du fret aérien ?

Les capacités globales du marché ont considérablement diminué en raison des annulations de vols de passagers. Cela a entraîné une hausse considérable des tarifs en Chine et créé une entrée très mesurée dans les entrepôts de l'aéroport de PVG.

Les capacités d'exportation hors de Chine sont également touchées, mais jusqu'à présent, cela n'a pas trop affecté les tarifs et la disponibilité des capacités, car les cargos sont toujours en activité et la demande est faible depuis le début de l'épidémie. Cette situation devrait changer au cours des prochains jours et des prochaines semaines, à mesure que les entreprises et les usines reprendront le travail. Nous prévoyons que les voies commerciales transpacifiques et européennes en particulier seront assez encombrées pendant un certain temps, mais nous devrions également constater une augmentation des niveaux d'activité en Asie.

DSV renforce alors ses solutions de réseau d'affrètement par des capacités supplémentaires de fret / d'affrètement à partir de ses principales portes d'entrée européennes à Francfort et Luxembourg, et de sa porte d'entrée américaine à Huntsville (AL).

Quelles autres options que le fret maritime et aérien sont disponibles pour acheminer du fret hors de Chine ?

Outre le transport aérien et maritime de nos produits de base, nous proposons également des solutions internationales de transport ferroviaire, routier et multimodal, comme par exemple le Sea-Air via Dubaï.

Le transport ferroviaire - Nous disposons d'une équipe ferroviaire spécialisée qui exploite plusieurs services ferroviaires reliant les principales origines en Chine à des destinations dans toute l'Europe, que votre fret soit en FCL, LCL ou en groupage. Bien que certains services soient fermés ou affectés par des restrictions de transport par camion, nous pouvons actuellement offrir à nos clients des solutions fiables par le rail. Nous travaillons également à la mise en place d'un train complet dédié pour le début du mois de mars.