open/close

Préparons-nous à un "no deal" pour le Brexit !

Les conditions générales n'ont pas encore été ratifiées, mais DSV se prépare pour le Brexit qui devrait entrer en vigueur le 29 mars 2019.

En novembre 2018, les négociations du Brexit entre le Royaume-Uni et l'UE ont abouti à la publication d'un accord de retrait et une déclaration politique sur les futures relations. Celles-ci ont ensuite été approuvées par le Conseil de l'UE et le cabinet britannique.

L'échec de l'accord du parlement britannique qui s'en est suivi signifie toutefois qu'il y a actuellement très peu de certitude. En prévision des résultats du 29 mars 2019, l'UE et le gouvernement britannique ont conseillé aux entreprises de se préparer à un "no deal" pour le Brexit.

Accompagner nos clients avant, pendant et après le Brexit

Le Brexit aura un impact important tant au Royaume-Uni que dans tous les autres pays de l'UE. Les conséquences seront considérables, notamment pour le secteur de la logistique. Les activités dans les pays non européens seront également affectées par le Brexit.

Pour s'assurer que DSV est préparé à cette nouvelle réalité, un certain nombre d'initiatives ont été lancées dans l'ensemble de notre organisation et toutes sont coordonnées par notre équipe de projet du Groupe Brexit.

L'équipe veillera à ce que tous les pays et tous les services de DSV soient pleinement préparés pour la période de transition prévue et au-delà. Nous soutiendrons nos clients avant, pendant et après le Brexit pour les aider à gérer les changements et les défis à venir.

DSV est en rapport avec les membres du Parlement britannique, plusieurs forums industriels pertinents, des comités gouvernementaux et les autorités douanières de divers pays pour s'assurer que nous sommes au courant de tous les développements relatifs au Brexit.

Nous nous engageons à partager des informations claires et concises avec nos clients dès que des informations précises concernant l'impact du Brexit seront disponibles.

Pour l'instant, pas d'accord

Le Royaume-Uni et l'UE ont publié un accord de retrait, qui prévoit une période de transition et un dispositif de soutien concernant la frontière irlandaise. Ces propositions ne seront juridiquement confirmées qu'une fois ratifiées par les parlements britannique et européen. Cela s'avère extrêmement difficile pour le gouvernement britannique.

Entre-temps, le Royaume-Uni reste membre à part entière de l'UE et ses droits et obligations continuent de s'appliquer pleinement au Royaume-Uni jusqu'au 29 mars 2019.

À l'heure actuelle, on ne sait pas si l'accord sera mis en œuvre. La date limite pour l'approbation de l'accord de retrait par le Royaume-Uni est fixée au 21 janvier 2019.

Le Brexit pas à pas

  • 23 juin 2016 - le Royaume-Uni décide de quitter l'Union européenne.
  • 29 mars 2017 - le Royaume-Uni a officiellement notifié au Conseil européen son intention de quitter l'UE en invoquant l'article 50 du traité de Lisbonne.
  • 14 novembre 2018 - l'accord final de retrait et la déclaration politique ont été publiés et approuvés par le gouvernement britannique, puis par les dirigeants de l'UE27 le 25 novembre.
  • 11 décembre 2018 - face à une certaine défaite, le gouvernement britannique annule le vote prévu pour ratifier l'accord de retrait. Le nouveau vote est prévu pour le 14 janvier 2019.

L'UE et le Royaume-Uni ont tous deux recommandé aux entreprises de se préparer à un accord de non-acceptation du Brexit, à compter du 29 mars 2019.

En savoir plus sur le Brexit

LES INFORMATIONS FOURNIES PAR LA COMMISSION DE L'UE

LES INFORMATIONS FOURNIES PAR LE GOUVERNEMENT BRITANNIQUE

Nous utilisons les cookies à des fins statistiques ainsi que pour améliorer la navigation utilisateur. En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies PLUS D'INFORMATIONS ICI Close
Recevez une offre